Les congés illimités se démocratisent en France

Cette semaine, nous avons choisi de relayer ce podcast de la chronique « C’est mon boulot », présentée par Philippe Duport sur France Info le 24 mai dernier. Le journaliste y évoque la mode des congés illimités, en plein essor en France. Voyons ensemble pourquoi cette émission a retenu notre attention.

Née aux USA, où les professionnels bénéficient en général de deux semaines de congés par an, la mode des congés illimités fait doucement son apparition en France, avec une croissance de 60% au cours des deux dernières années.

De quoi s’agit-il vraiment ? Lorsqu’un employeur propose les congés illimités à son personnel, cela signifie que ces derniers peuvent prendre autant de congés payés qu’ils le souhaitent au-delà des 5 semaines annuelles traditionnellement allouées en France, à condition que le travail soit fait.

C’est bien là le curseur qui permet de réguler cette pratique flexible : la réalisation des objectifs de travail. L’avantage ? Cela responsabilise les professionnels dans le suivi de leurs propres objectifs, et -une fois les impondérables posés- leur redonne de l’autonomie pour gérer la planification de leur activité.

Dans des métiers qui impliquent des creux d’activité annuels, les congés illimités peuvent également éviter le développement d’états de bore out, cet épuisement professionnel par l’ennui. Qui plus est, les congés illimités semblent être en phase avec les attentes d’une nouvelle génération de professionnels qui accorde une importance particulière à l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Les congés illimités peuvent également permettre aux professionnels de recharger les batteries lorsqu’ils en ressentent le besoin, favorisant ainsi leur bonne santé et leur engagement dans leur travail.

Mais attention, les congés illimités ont aussi leurs écueils qu’ils convient de noter pour les éviter. Quelques premiers retours sur expérience semblent indiquer que, puisque les congés illimités sont conditionnés par l’atteinte des objectifs de travail, nombre de professionnels prennent en réalité moins de congés que ne l’aurait prévu la durée légale, parce que la charge de travail est trop importante et ne permet pas de prendre autant de congés que nécessaire ou souhaité.

Qui plus est, et le podcast l’indique bien, les congés illimités peuvent porter atteinte au sentiment de justice dans des équipes où l’activité de certains professionnels leur permet de prendre moins de congés que leurs pairs.

Les congés illimités ont donc des avantages certains, mais il convient de co-construire, avec les équipes concernées, les modalités de mise en œuvre de cette pratique et les normes organisationnelles et collectives qui l’encadrent, afin d’en éviter les possibles écueils.

Pour réécouter le podcast >> cliquez ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s